ACTUALITÉS
PÉDAGOGIE

INVERSION THERMIQUE

Publié le 21/09/2019

Ce samedi matin, une importante inversion thermique concerne la région, puisqu'on relève sur les crêtes vosgiennes 13 à 14° C à 07h00 (plus généralement 10 à 11° C sur les sommets) contre un petit 3,4° C à Sélestat !

Mais qu'est-ce donc une inversion thermique ?

> DÉFINITION :

Comme on le sait tous, il fait généralement plus chaud près du sol, alors qu'en prenant de l'altitude, les températures viennent à progressivement diminuer. L'inversion thermique c'est l'inverse : un air plus doux va dominer en altitude, alors qu'en plaine, c'est un air plus frais / froid qui sera présent.

> CONDITIONS PRÉALABLES :

Pour que ce phénomène puisse se mettre en place, plusieurs conditions météorologiques doivent être réunies :

- Un temps anticyclone, afin de plaquer l'air frais dans les basses couches de l'atmosphère.
- Peu de brassage et donc peu de vent au niveau du sol pour que le refroidissement nocturne puisse être plus rapide et plus prononcé.
- L'apport d'une masse d'air plus douce à 850 hPa (1500 m).

Si ces conditions sont réunies, l'inversion thermique peut avoir lieu sans trop de difficulté avec une différence thermique entre les sommets des Vosges et la plaine pouvant être supérieure à 5 / 8° C, voire 10° C.

> LES CONSÉQUENCES :

Début automne et fin hiver, cette inversion reste souvent peu durable, avec un rééquilibrage des températures en journée (comme aujourd'hui) où les températures deviennent à nouveau plus élevées en plaine contrairement au relief : mais au cœur de l'hiver, ça ne marche pas toujours à cause des nuages bas, d'autant plus tenaces lorsqu'il y a une inversion thermique puisque l'air frais mais aussi la pollution, la fumée (cf photo jointe), etc ... vont être emprisonné(e)s près du sol et favoriseront un temps frais et gris en plaine alors qu'au même moment, les sommets des Vosges eux jouiront davantage d'un soleil dominant et d'une atmosphère peu polluée et limpide favorisant la hausse des températures, la plupart du temps finissant par être plus élevées qu'en plaine.