Météo Suivi Alsace

Giboulées… Quel est ce phénomène ?

Revoilà le mois de mars et avec lui, les fameuses giboulées. Elles ne durent pas longtemps mais débarquent sans crier gare, . Mais au fait, quel est précisément ce phénomène météorologique et pourquoi revient-il toujours à cette saison ?

Grosse averse soudaine, généralement courte, souvent accompagnée de grêle. Cela vous rappelle quelque chose ? Ce phénomène est une giboulée. La giboulée est communément associée au mois de mars, dans une expression connue.


 

Mais pourquoi ce phénomène météorologique est-il plus fréquent à cette période de l’année ?

Il est tout simplement lié au changement de temps induit par le passage de l’hiver au printemps. A cette époque de l’année, l’atmosphère est instable en raison de la différence de température de ses différentes couches. Au début du printemps météorologique (le 1er mars), le soleil réchauffe les plus basses couches de l’atmosphère. Mais la moyenne troposphère (autour de 5.000 mètres d’altitude), elle, reste froide.

Ces différences de températures provoquent des courants d’air ascendants qui créent des nuages instables : le cumulus imposants et le cumulonimbus. Les courants entraînent les gouttes d’eau vers les parties supérieures des nuages, où elles sont transformées en cristaux de glace : voilà pourquoi les giboulées voyagent rarement seules et s’accompagnent souvent de vent, de grêle, de grésil ou de neige fondue.

Sans titre 1

Y-a-t-il uniquement des giboulées en mars ?

Non ! Il convient de rétablir la vérité sur les fameuses « giboulées de mars », puisque ce mois est accusé à tort de concentrer ce phénomène météo. Les giboulées peuvent s’étendre de février à avril, allant parfois même jusqu’à mai, ce qui correspond aux chutes de neige tardives.

Patience, cela ne fait que commencer…

Prévisions

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.