Giboulées… Qu’est ce donc ce phénomène ?

Revoilà le mois de mars et avec lui, les fameuses giboulées. Elles ne durent pas longtemps mais débarquent sans crier gare, . Mais au fait, quel est précisément ce phénomène météorologique et pourquoi revient-il toujours à cette saison ?

Grosse averse soudaine, généralement courte, souvent accompagnée de grêle. Cela vous rappelle quelque chose ? Ce phénomène est une giboulée. La giboulée est communément associée au mois de mars, dans une expression connue.


 

Mais pourquoi ce phénomène météorologique est-il plus fréquent à cette période de l’année ?

Il est tout simplement lié au changement de temps induit par le passage de l’hiver au printemps. A cette époque de l’année, l’atmosphère est instable en raison de la différence de température de ses différentes couches. Au début du printemps météorologique (le 1er mars), le soleil réchauffe les plus basses couches de l’atmosphère. Mais la moyenne troposphère (autour de 5.000 mètres d’altitude), elle, reste froide.

Ces différences de températures provoquent des courants d’air ascendants qui créent des nuages instables : le cumulus imposants et le cumulonimbus. Les courants entraînent les gouttes d’eau vers les parties supérieures des nuages, où elles sont transformées en cristaux de glace : voilà pourquoi les giboulées voyagent rarement seules et s’accompagnent souvent de vent, de grêle, de grésil ou de neige fondue.

Sans titre 1

Y-a-t-il uniquement des giboulées en mars ?

Non ! Il convient de rétablir la vérité sur les fameuses « giboulées de mars », puisque ce mois est accusé à tort de concentrer ce phénomène météo. Les giboulées peuvent s’étendre de février à avril, allant parfois même jusqu’à mai, ce qui correspond aux chutes de neige tardives.

Patience, cela ne fait que commencer…

Les tornades

Qu’est-ce qu’une tornade ?

Une tornade est une perturbation atmosphérique tourbillonnante très localisée générant des vents particulièrement violents, ceux sont les plus violents de la Terre avec une vitesse pouvant dépasser les 500 km/h, ce qui est très rare, pour une F5 (voir échelle de Fujita). Les tornades sont rares en France mais sont assez fréquentes au Etats-Unis.

D’où vient la tornade ?

Une tornade et le résultat de la rencontre entre l’air chaud et humide des couches atmosphériques basses et l’air froid de la haute troposphère. L’orage vient donc d’un nuage appelé cumulonimbus. Dans le nuage, l’air froid a un mouvement descendant tourbillonnant tandis que l’air chaud a un mouvement ascendant tourbillonnant également. L’air chaud et l’air froid ne se mélangent pas ce qui fait que les 2 tourbillons s’enroulent des vents très violents et l’aspiration. Lorsque le tourbillon touche le sol, on appelle ça une tornade. Lorsque le tourbillon touche l’eau, c’est une trombe.

Comment fait-elle pour être si dévastatrice ?

La pression d’une tornade est très basse de coup lors de son passage, elle peut provoquer une surpression provoquant la destruction de certaines structures, par exemple le verre. Bien évidemment, la vitesse du vent provoque de gros dégâts. La force d’aspiration arrache du sol des objets plus ou moins gros qui sont aspirés et s’enroulent autour du tourbillon.

Trombe ? Tornade ?

La trombe et la tornade sont le même phénomène, sauf que l’on appelle trombe une tornade de très faible intensité ou une tornade qui a lieu sur l’eau. Les trombes sont aussi impressionnantes que les tornades et tout aussi dangereuse surtout si un bateau se situe sur sa trajectoire.

Comment la classer ?

On classe les tornades selon leurs intensités grâce à l’échelle de Fujita.

Voici la l’échelle de Fujita moderne.

F0 : Les vents sont compris entre 105 et 137 km/h. Les dégâts sont légers. Les dégâts sont majoritairement des tuiles ou des ardoises arrachées, des gouttières, des cheminées endommagées, des branches cassées et des arbres à racine de surfaces couchés.

F1 : Les vents sont compris entre 138 et 178 km/h, les dégâts sont modérés. Ils sont principalement des recouvrements de toits complètement arrachés, des mobile-home renversés ou sérieusement endommagés, les portes extérieures arrachées et les vitres brisées.

F2 : Les vents sont compris entre 179 et 218 km/h, les dégâts sont considérables. Les gros arbres sont déracinés ou cassés, les toitures des maisons bien construites soufflées, les petites maisons déplacées de leurs fondations et les mobile-home complètements détruits. Les petits objets se transforment en véritable missile durant la tornade.

F3 : Les vents sont compris entre 219 et 266 km/h, les dégâts sont qualifiés de sévères. Des étages entiers de maisons solides sont complètement détruits, des édifices sont abîmés, les trains sont renversés, les camions et les grosses autos sont déplacés. Les bâtiments légers sont détruits à distance.

F4 : Les vents sont compris entre 267 et 321 km/h. Les dégâts sont qualifiés de dévastateurs. Les maisons bien construites à charpentes légères sont détruites. Les voitures soufflées à distance tandis que de nombreux objets sont transformés en missile même à distance.

F5 : La vitesse des vents est supérieure à 322 km/h, les dégâts sont incroyables. Les maisons sont rasées, les voitures projetées à 100m, les gratte-ciels sont endommagées …

Canicule

Qu’est-ce que la canicule ?

Le terme « canicule » désigne un épisode de forte chaleur aussi bien en tant que durée qu’en tant qu’intensité. On parle de canicule lorsque la température dépasse un certain point en journée et ne descend pas en dessous d’une certaine température la nuit.

 

Quels sont les seuls de canicule ?

Les seuils varient en fonction des départements, voici quelques exemples :

  • Haut-Rhin : Température minimale (tn)>=19°C, température maximale (tx)>=35°C
  • Bas-Rhin: tn>=17°C, tx>=35°C
  • Moselle : tn >=19°C, tx>=34°C
  • Meurthe-et-Moselle : tn >=19°C, tx>=33°C
  • Vosges : tn>=18°C, tx>=33°C
  • Paris : tn>=21°C, tx>=31°C
  • Manche : tn>=17°C, tx>=29°C
  • Haut-Rhin : tn>=19°C, tx>=35°C
  • Corrèze: tn>=20°C, tx>=37°C
  • Pyrénées-orientales: tn>=24°C, tx>=35°C

Pourquoi ces seuils ?

Cependant dans le future ces seuils pourraient être amenés à évoluer, en effet les caractéristiques des vagues de chaleur ne seront pas forcément les mêmes que celles d’aujourd’hui.

Quels sont les dangers de la canicule ?

Ces seuils ont été créé par l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) et Météo France à partir de l’analyse rétrospective des données météorologiques et des données statistiques de mortalité sur la période 1973-2003.

  • Les personnes âgées transpirent moins que les autres personnes, elles auront plus de mal à se rafraîchir et risquent l’hyperthermie
  • Toutes catégories confondues il faut boire au moins 1.5L d’eau pour éviter la déshydratation

Comment réagir ?

Pour les personnes âgées :

  • Ne pas sortir aux heures les plus chaudes de la journée
  • Passer plusieurs heures dans un endroit frais ou climatisé
  • Maintenir la maison à l’abri de la chaleur (en fermant les volets et les fenêtres aux heures les plus chaudes par exemple)
  • Manger normalement
  • Boire au minimum 1.5L d’eau par jour
  • Donner de ses nouvelles à ses proches

Pour les enfants et les adultes

  • Ne pas effectuer une activité physique intense
  • Ne pas rester en plein soleil
  • Maintenir la maison à l’abri de la chaleur
  • Ne pas consommer d’alcool
  • Prendre des nouvelles de son entourage
  • Pour les personnes travaillant dans un endroit soumis à de fortes chaleurs, être vigilant pour soi-même et pour ses collègues.